Il y a bien longtemps

Chers lecteurs,

Il y a bien longtemps que j’ai pris le temps d’écrire. J’ai l’impression d’avoir laissé tombé les distributeurs qui me font confiance en me prêtant des jeux afin que je puisse les essayer. J’ai donc eu la chance de découvrir de très bons jeux… et d’autres moins bons, enfin pas à mon goût.

Je n’ai pas abandonné mon blogue, non, je compte bien me reprendre et publier quelques chroniques d’ici la fin de l’année.  La prochaine portera sur Potion Explosion. Sans vendre la mèche, j’ai beaucoup aimé ce jeu familial. À suivre…

 

« Le plaisir du jeu! »

Monsieur B.

 

Advertisements

200 mots, top chrono #4 – Zero

pic579511_tÇa vous dit de faire une partie de cartes durant laquelle il faudra marquer le moins de points possible? Vous aimez les jeux abstraits? Vous disposez de peu de temps et souhaitez prendre moins de cinq minutes pour expliquer les règles? Si vous vous sentez interpelé par ces propos, et bien Zero est pour vous.

Zero est composé de 56 cartes différentes, huit cartes numérotées de 1 à 8 dans sept couleurs différentes. Une partie se déroule en un nombre de manches égal au nombre de joueurs. Chaque joueur reçoit neuf cartes. Cinq cartes sont ensuite révélées et déposées au centre de la table constituant la réserve commune. Le reste des cartes ne sera pas utilisé pic579512_mddurant cette manche.  Chaque joueur tente de marquer le moins de points possible. À tour de rôle, un joueur peut échanger une carte de sa main contre une des cartes de la réserve commune ou toquer.
Dans l’éventualité qu’un joueur possède une combinaison Zero (voir les exemples ci-bas), la manche prend fin immédiatement sinon, un second toque provoque la fin de la manche (on complète toutefois le tour).

Exemples de pointage 2

Chaque joueur marque alors des points en fonction de ses cartes en main. Chaque série de cinq cartes de la même couleur ou de la même numérotation marque 0 point. Autrement, chaque valeur présente dans la main marque le nombre de points équivalents (ex : trois cartes 5 valent 5 points). Exemples de pointage 1La partie se termine à la fin de la dernière manche. Le joueur ayant totalisé le moins de points est le vainqueur.

J’aime : Règles extrêmement simples. Rythme rapide et soutenu. Il est amusant de jouer sur les échanges afin de confondre ses adversaires. Malgré le fait que le hasard joue une grande part dans le résultat d’une manche, le fait qu’une partie se joue en plusieurs manches permet d’équilibrer les chances.

J’aime moins : Il faut être au moins quatre joueurs pour tirer pleinement de tout ce que peut offrir Zero. Il arrive parfois que les joueurs tournent en rond sans pouvoir améliorer leur main. Se rendant à l’évidence, il faut rapidement toquer pour mettre fin à la manche.

Zero est un bon jeu pour ce qu’il a à offrir, ni plus, ni moins.  Il demeure un jeu de cartes simple dans lequel hasard et bluff cohabitent admirablement. Il faut toutefois éviter de viser une main parfaite. Si votre main vous le permet, il peut être payant de marquer quelques points en toquant rapidement dans le but d’en faire marquer plus aux autres joueurs.

Les composantes

56 cartes numérotées de 1 à 8 de sept couleurs (rouge, jaune, gris, brun, rose, bleu et vert)

Fiche technique

Auteur Reiner Knizia
Artistes Ernst Solèr
Éditeur – version française Asyncron
Année 1998
Fabrication Chine
Nombre de joueurs 3 à 5, mais beaucoup moins amusant à 3 joueurs
Âge À partir de 10 ans
Durée 15-20 minutes
Prix 14$

 

« Le plaisir du jeu»,

Monsieur B.

bgg_cornerlogo

 

Règles dépôt

Chers lecteurs, je ne sais pas si comme moi, vous aimez lire les règles avant d’acheter un jeu, question de voir s’il vous plaira ou non. Parfois, des règles mal écrites ou trop longues peuvent s’avérer un véritable « turn off ». Je vous propose donc de visiter ma page « Règles dépôt » pour y trouver les règles de certains jeux. La page est présentement en construction et renferme peu de règles. Je compte bien en ajouter régulièrement, alors n’hésitez pas à m’en fournir en m’envoyant le lien si elles sont disponibles sur internet ou tout simplement en m’envoyant la règle par courriel.

Monsieur B.

200 mots, top chrono #3 – Splendor

Box-Splendor_3D

La simplicité n’a d’égale que le plaisir de la savourer. Splendor vous invite à incarner un marchand de la Renaissance utilisant ses ressources pour acquérir des mines, des moyens de transport et des artisans qui permettront de transformer des pierres précieuses en magnifiques bijoux. Si vous possédez ce qu’il faut, fort à parier qu’un noble viendra vous donnez le petit coup de pouce nécessaire afin de l’emporter sur vos adversaires.

À votre tour, vous devez accomplir l’une des trois actions suivantes : prendre trois gemmes de couleurs différentes ou deux gemmes identiques à partir de la réserve, réserver une carte Développement et recevoir une pièce d’or (joker) ou finalement acheter une carte Développement en dépensant les gemmes requises. À tout moment, il est interdit d’avoir dans sa réserve personnelle plus de dix gemmes.

Mise en place d’une partie à quatre joueurs

Cartes développement

Les cartes Développement placés en trois piles distinctes, une par niveau. Chaque carte achetée permet à son propriétaire de bénéficier d’un bonus correspondant à la gemme indiquée sur la carte. De plus, certaines cartes permettent également de marquer des points de prestige. Plus le niveau de la carte est élevé, plus elle s’avère difficile à obtenir.

 

carte_niveau0

carte_niveau3

De manière générale, le joueur devra posséder plusieurs cartes de niveau 1 et 2 avant de pouvoir disposer de ce qui est exigé pour acquérir une carte de niveau 3. Si les cartes Développement achetées au cours de la partie vous permettent de rencontrer les exigences d’un noble, il vient immédiatement vous visiter, vous procurant 3 points de prestige.

Le premier joueur à atteindre quinze points de prestige remporte la partie.

J’aime : Règles très simples et faciles à assimiler. Excellente qualité des composantes. Ergonomie des cartes bien pensée. Rythme rapide et soutenu. Il importe d’observer la progression des autres joueurs, ce qui n’est pas toujours évident lors des premières parties. Mise en place très rapide.

J’aime moins : Splendor est un jeu abstrait. Le thème n’ajoute rien à l’ambiance et aurait pu être totalement différent. Boîte surdimensionnée.

Sans jeu de mots, Splendor est un vrai petit bijou. C’est un concentré ludique bien équilibré qui terminera bien une soirée entre amis. Splendor convient à tous les types de joueurs. Je le recommande fortement.

Les composantes

40 pierres précieuses (format jetons poker), 90 cartes Développement et 10 tuiles Noble.

 

Fiche technique

Auteur Marc André
Artistes Pascal Quidault
Éditeur – version française Space Cowboys
Années 2014
Fabrication Europe
Nombre de joueurs 2–4
Âge À partir de 10 ans
Durée 30 minutes
Prix 45$

« Le plaisir du jeu»,

Monsieur B.

bgg_cornerlogo

200 mots, top chrono #2 – Maka Bana

pic1757328_t.jpgQuoi de mieux que de se prélasser sur le balcon d’une magnifique paillote aux  abords d’une plage paradisiaque? Pourtant, derrière ce tableau magistral se cachent des propriétaires sans scrupules qui recourront aux pires ruses pour écraser la compétition et devenir le plus prospère. Dans Maka Bana, chaque joueur incarne un promoteur chargé de construire des paillotes sur l’archipel du même nom. Pour cela, il doit créer des projets, les réaliser et ensuite les valoriser. Tout cela ne peut toutefois se faire sans peine, car il faut également gêner les projets de ses concurrents, en plaçant des Tikis sacrés sur leurs chantiers ou en repeignant une de leurs paillotes à sa couleur. Celui qui possèdera les plus beaux complexes touristiques gagnera la partie.

Combinaison projets.jpg

Phase Préparation des projets : le bluff est particulièrement intéressant. Les joueurs dévoilent une seule carte, les autres demeurent secrètes. Il faut donc anticiper ce que ses adversaires ont en tête.

Chaque tour est composé de trois phases : Préparation des projets, pose des Tikis et réalisation des projets. Simultanément, les joueurs préparent leur projet en sélectionnant un lot de cartes requises à la réalisation du projet. Ensuite, à tour de rôle chaque joueur place son Tiki dans le but de nuire à ses adversaires ou de protéger

Projet construction.jpg

Chaque combinaison indique un seul type de projet et un lieu unique de l’archipel.

une de ses propriétés. Les joueurs dévoilent ensuite leur projet et le réalise si et seulement s’il n’a pas été bloqué par le Tiki d’un de ses adversaires. Un décompte de fin de partie attribuera des points de plage et des points de paillote. Le joueur ayant accumulé le plus de points est déclaré vainqueur.

 

J’aime : Règles simples et faciles à expliquer. Excellente qualité des composantes, peut se jouer à 6 joueurs, volet bluff très intéressant et mécanique bien rodée.

J’aime moins : Lorsqu’un joueur se retrouve en mauvaise position après quelques tours de jeu, il s’avère difficile de surmonter le retard accumulé. Jeu dans lequel il faut continuellement nuire aux autres pour l’emporter.

Je peux comprendre que Maka Bana saura combler les attentes, mais en ce qui me concerne, je n’affectionne pas particulièrement les jeux du type « cut throat ». Je donne tout de même une note de 7 sur 10 à Maka Bana, car la majorité de mes partenaires de jeu l’ont apprécié.

Les plateaux :

Plateau-2.jpg   Plateau-1.jpg

Les composantes

2 plateaux de jeu, 60 paillotes de 6 couleurs, 6 Tikis de 6 couleurs, 90 cartes Projet (Plage, Secteur, Type, Peinture et Club de plongée) et une carte Premier joueur.

Fiche technique

Auteur François Haffner
Artistes Johann Aumaitre, David Cochard
Éditeur – version française IELLO
Années 2003
Fabrication Chine
Nombre de joueurs 2– 6
Âge À partir de 10 ans
Durée 45-60 minutes
Prix 50$

bgg_cornerlogo

« Le plaisir du jeu »

Monsieur B.

200 mots, top chrono #1 – Prohis

prohis-500x500Le crime ne paie pas? Et bien dans Prohis, oui. Vous aimez incarner un gangster, mais votre morale irréprochable vous incite à jouer le rôle d’un policier. Prohis vous permet de jouer les deux rôles. À votre tour, vous incarnez un contrebandier tentant de passer sous les nez des policiers, les autres joueurs, des convois de marchandises légales et illégales vers votre entrepôt. Cette entreprise comporte toutefois certains risques, car des policiers ont pour but de faire échouer vos plans.

À votre tour, vous tentez de faire passer des marchandises vers votre entrepôt. imagesPour ce faire, vous placez devant vous les
cartes Marchandise de votre choix. Si votre convoi est arrêté pour inspection par
un de vos adversaires et qu’il découvre des marchandises illégales, vous pouvez toujours tenter de le corrompre afin qu’il ferme les yeux. À l’inverse, si un policier arrête votre convoi et ne trouve rien d’illégal, ce policier vient alors se joindre à votre équipe. Il pourra dès lors inspecter les convois de vos adversaires au moment que vous jugerez opportun. À la fin de la partie, le joueur ayant accumulé le plus de marchandise dans son entrepôt est déclaré vainqueur.

Prohis_setup

 

Plus : Prohis est un merveilleux petit jeu de cartes qui s’apprend très rapidement. Rythme effréné,  bluff, marchandage et des pots de vin sont au rendez-vous. Le matériel est de qualité. C’est un excellent jeu à apporter en vacances.

Moins : À la fin de la partie, il peut devenir difficile de se départir de ses marchandises illégales lorsqu’elles se retrouvent en très grand nombre dans votre main.

Je donne à Prohis une belle note de 7 sur 10. Je recommande Prohis à tous les amateurs de jeux de bluff.

 

Aspect visuel des cartes

Les composantes

58 cartes marchandises légales, 30 cartes marchandise illégales, 20 cartes policiers et 2 cartes Aide de jeu.

Fiche technique

Auteur Marc Brunnenkant
Artistes Tony Rochon
Éditeur – version française Black Rock Editions
Années 2014
Fabrication Pologne
Nombre de joueurs 3– 6
Âge À partir de 10 ans
Durée 20 minutes
Prix 20$

bgg_cornerlogo

« Le plaisir du jeu»,

Monsieur B.

200 mots top chrono

Je constate qu’avec la vie de tous les jours, il m’est difficile de rédiger autant que je le voudrais. J’ai plusieurs jeux en banque sur lesquels je souhaite écrire des chroniques. J’ai donc pensé à ce concept de chroniques expresses. Ces chroniques, je les appelle mes 200 mots top chrono. Comme son nom l’indique, chaque chronique sera rédigée avec un maximum de deux cents mots. C’est bien peu, mais plusieurs petits jeux (parfois même les plus costauds) peuvent être décrits en quelques phrases. C’est donc un nouveau défi que je me lance. J’espère que ces chroniques vous plairont. Je continuerai tout de même la rédaction de chroniques plus étoffées, mais les chroniques 200 mots top chrono me permettront de partager plus rapidement mes belles découvertes ludiques.

Je vous donne donc rendez-vous sur mon blogue dans les prochaines semaines. J’entreprendrai cette nouvelle série avec ce petit bijou, Prohis.

Le plaisir du jeu!

Monsieur B.

Le jeu du consensus

Votre ludothèque regorge de jeux auxquels vous voudriez jouer? Il pleut, les travaux ménagers sont terminés, un superbe après-midi ludique s’offre à vous. Malheur, vous et votre groupe (ou famille) n’arrivez pas à établir un consensus pour le choix du jeu? Il est parfois difficile de trouver LE jeu qui plaira à tous à un moment précis. Il arrive même en certaines occasions d’être peu enthousiaste à jouer à notre jeu préféré : « Pas dans le mood pour ce jeu aujourd’hui ». Cette situation s’est assurément présentée lors d’une de vos rencontres ludiques. Elle est d’autant plus sujette à se produire lorsque vous jouez en famille, surtout à 4 ou 5. Les enfants ont ce don de vouloir des choses différentes, surtout si, en prime, on peut embêter le frangin. Voici donc deux petites propositions qui, je le souhaite, feront le bonheur de tous et vous permettrons d’assurer l’harmonie.

La première

Si votre groupe est toujours composé des mêmes joueurs, il est facile de satisfaire tout le monde avec cette règle simple. Chacun choisit un jeu à tour de rôle. Comment déterminer l’ordre? Du plus jeune au plus âgé? Non, c’est trop banal. Au hasard, bof. Pourquoi ne pas déterminer l’ordre par le jeu? Mes préférés sont Zombie Dice, King of Tokyo ou Uno (vous avez bien lu…Uno). Pourquoi ces jeux? Ils sont rapides et permettent de jouer en mode « élimination ». On joue jusqu’au dernier! Ainsi, le vainqueur décidera le premier et ensuite il suffit de respecter l’ordre établi en fonction du classement. Une règle importante à laquelle il ne faut pas déroger. Il est interdit de refuser le choix du décideur et chacun doit être bon joueur pendant la partie du jeu choisit par les autres. Ainsi, tout le monde y trouve son compte. Lorsque le dernier joueur aura fait son choix, on recommence.

La seconde

Si vous possédez un iPad et que vous avez la patience de gérer votre collection sur Boardgamegeek (vous devez cependant avoir un compte actif, c’est gratuit), il existe une application gratuite, disponible sur iTunes offrant un sélecteur de jeu aléatoire. Il suffit de spécifier certaines options (nombre de joueurs et durée) et de cliquer sur «Pick random». L’application fouillera dans votre ludothèque et vous proposera un jeu respectant les conditions souhaitées. Cette méthode a l’avantage de considérer tous vos jeux, et pas seulement les plus récents. Nous avons malheureusement cette tendance à oublier nos jeux les plus vieux au détriment des nouveaux arrivés.

Étape 1 – Utilisez l’option «Search Owned Games»

IMG_0363

 Étape 2 : Sélections des paramètres de recherche

IMG_0364

Étape 3 – Il ne vous reste qu’à vous installer et à vous amuser

IMG_0365

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le plaisir du jeu »

Monsieur B.